Bienvenue sur le site officiel de la Ville de Saint-Claude, Haut-Jura
Libre expression des élus

DÉCEMBRE 2020

MAJORITÉ


• Qui détient la vérité sur cette épidémie de Coronavirus quand les plus grands professeurs de médecine s’opposent sur les plateaux télé et que ce qui est vrai le lundi ne l’est plus le mardi ? Et derrière tout cela, une économie qui n’en finit pas de souffrir. Des personnels soignants qui appellent au secours. Quant aux 100 000 lits supprimés, personne ne parle de les réinstaller. Le réveil sera douloureux. Alors, pour notre bonne santé mentale, éteignons la télé mais continuons à nous laver les mains et à ne pas nous les serrer.
Entre le 24 octobre et le 11 novembre 2020, 13 décès « COVID » ont été déclarés en Mairie de Saint-Claude. Moyenne d’âge 88 ans et pour la majorité d’entre eux, des personnes atteintes d’un cancer en phase terminale ou des personnes en fin de vie mais testées positives. Sont-ils morts à « cause » du COVID ou seulement « avec » le COVID ?
• Le 16 octobre 2020, la folie meurtrière terroriste a repris.
La France a rallumé les bougies, déposé des fleurs et s’est, à juste titre, indignée devant cette barbarie, mais qu’est-ce qui a changé depuis cinq ans ?
• Les guérillas urbaines, des incivilités paraît-il, ciblent les forces de l’ordre avec une violence inouïe. La démagogie, le laxisme, la faillite de l’éducation au sens large, la dictature de la bien-pensance et du politiquement correct ont semé depuis trente ans la « chienlit » que nous récoltons aujourd’hui.

OPPOSITION

Les élections sont passées et dans votre majorité, vous n’avez pas souhaité le changement.
Soit, mais la problématique reste la même, nous devons changer !
Parce-que c’est vital et que pour s’en convaincre il suffit d’ouvrir les yeux, nos forêts dépérissent, nos cours d’eau s’assèchent et ceci par 30 °C un 17 septembre.
Notre président 3.0 a beau railler la nécessaire décroissance, en parlant d’un retour à la lampe à huile, chacun doit s’interroger sur la société qu’il souhaite et sur sa volonté et son pouvoir d’action pour limiter le dérèglement climatique.
La commune doit également le faire, et je remplirai mon rôle d’aiguillon, comme je l’aurais fait sur le choix discutable du réaménagement du Parc du Truchet.
Partout on tente de végétaliser les villes, à Saint-Claude le choix inverse a été promu, l’enrobé tient le “haut du pavé“, alors même que frugalité et économies s’imposent.
Espaces verts et fleurs ne nuisent pas au recueillement, ils le facilitent, ceci étant facilement transposable au cimetière, qui devrait y gagner avec un aspect plus proche de la nature.
Soyons vigilants, chacun, chaque jour à protéger la biodiversité et notre espace de vie, en réduisant nos nuisances et nos consommations afin que perdure une vie harmonieuse.
Il n’y a rien de pire, que de ne pas avoir saisi l’occasion qui vous aurait changé la vie.

Marc CAPELLI

OPPOSITION

La ville doit maintenant s’engager dans la transition écologique avec une ligne de conduite impérative : c’est l’impact sur l’environnement qui décidera au final de nos choix et de nos actions.
Avec, sans attendre, quelques pistes :
Réduire les consommations et dépenses énergétiques en isolant les bâtiments communaux.
Recenser tout le potentiel solaire de Saint-Claude pour produire de l’énergie propre et renouvelable.
Repenser les transports en commun avec des horaires, des fréquences, des bus adaptés.
Développer, malgré les difficultés topographiques, les pistes cyclables tout comme les chemins piétons sécurisés.
Soutenir les initiatives en circuit court, les productions bio locales.
Inviter au partage, au prêt, au réemploi des biens.
Produire de l’énergie hydroélectrique au fil de l’eau et sur des seuils existants.
Et même si cela ne dépend pas que de nous, rouvrir la ligne SNCF Saint-Claude/Oyonnax avec une perspective transports marchandises et continuer à consolider la ligne Saint-Claude/Champagnole/Dole.
Nombre de ces propositions aboutiront d’autant mieux que des communes voisines, des communautés de communes seront associées.