Bienvenue sur le site officiel de la Ville de Saint-Claude, Haut-Jura

CORONAVIRUS (Covid-19) | À PARTIR DU 17 JUIN 2021 : LEVÉE DE L'OBLIGATION GÉNÉRALE DU PORT DU MASQUE EN EXTÉRIEUR (sauf rassemblements).
Le port du masque reste obligatoire dans les lieux clos,
en complément des gestes barrières.

À PARTIR DU 20 JUIN 2021 : FIN DU COUVRE-FEU SUR L'ENSEMBLE DU TERRITOIRE > En savoir plus

Libre expression des élus

MAI-JUIN 2021

MAJORITÉ

La majorité n’a pas souhaité s’exprimer.

OPPOSITION

Saint-Claude et MBF ALUMINIUM, même combat ?
Ce jour, 27 avril 2021, Saint-Claude et le Haut-Jura sont tournés vers le Tribunal de Commerce de Dijon qui décidera de la liquidation judiciaire de MBF ALUMINIUM ou repoussera sa décision. Plus que le sort de cette entreprise emblématique du territoire, de ses 282 salariés, de leur famille, de ses sous-traitants, c’est tout simplement l’avenir immédiat de notre ville qui est suspendu à cette décision !
Comment pouvons-nous en être arrivé là ? La question devra être posée, car nous devons porter un regard lucide sur ce que nous avons su faire, collectivement ou pas, pour éviter une telle situation. De notre capacité à répondre à cette question dépend demain, quel que soit le sort de MBF, notre aptitude à prendre le destin de notre ville en main.
Une chose est certaine, cette situation démontre l’interdépendance entre une ville et l’ensemble de ses acteurs socio-économiques et principalement ses entreprises. De cela, notre groupe d’opposition MA VILLE DEMAIN en a toujours été convaincu. C’est pour cela que nous avions proposé, à Monsieur le Maire, la création d’une commission économie mais cela nous a été refusée. C’est pour cela aussi que nous avons interpellé le Conseil Municipal du 4 février 2021 lors du débat d’orientation budgétaire pour que soit pris en compte la nécessité d’accompagner les acteurs socio-économiques de notre ville, et cela, d’autant que la période absolument inédite que nous vivons à travers la crise sanitaire, doit nous obliger à réfléchir, travailler autrement et surtout ensemble.
Notre ville n’est pas condamnée, elle dispose d’atouts non considérés, mais elle doit prendre son destin en main !

Frédéric PONCET

OPPOSITION

La Ville de Saint-Claude est emprunteuse, c’est là son moindre défaut. Elle l’est devenue avec une dette communale de 13 740 023 euros au 01/01/2021. Nous l’avions laissée à 11 836 903 euros au 01/01/2014.
Cette dette importante entraîne une annuité à rembourser en capital s’élevant à 1 499 500 euros pour l’exercice 2021. Ajoutons à cela 195 000 euros d’intérêts. Intérêt et principal, c’est lourd pour le budget communal.
Si lourd qu’en 2020, l’annuité d’emprunt a représenté 45 % des dépenses réelles d’investissement. Il n’est plus resté que 1 762 665 euros pour l’entretien du patrimoine communal, le renouvellement des véhicules, les travaux de voirie et quelques équipements serpents de mer dont l’avantage principal est qu’ils ne se réalisent pas : Maison des adieux, Archives municipales, acquisition friche Duchêne, salle associative à Serger, etc.
En 2021, le grand projet, c’est le parking rue Rosset qui nous a déjà coûté 230 000 euros d’acquisition d’immeubles. Et combien pour la réalisation ? Pour combien de places ? Avec quel accès, quelle sortie sur un carrefour stratégique avec de multiples feux tricolores, de multiples voiries ? Sans lien aucun avec la requalification du centre-ville. D’autres projets n’étaient-ils pas plus attendus de la population que cet obscur objet du désir ?