Bienvenue sur le site officiel de la Ville de Saint-Claude, Haut-Jura

CORONAVIRUS (Covid-19) | Retrouvez toutes les informations sur gouvernement.fr/info-coronavirus

Libre expression des élus

JUILLET-AOÛT 2021

MAJORITÉ

La majorité n’a pas souhaité s’exprimer.

OPPOSITION

Les élections de juin ont montré d’invraisemblables difficultés d’acheminement du matériel électoral, un manque d’information sur le rôle des collectivités, une participation au vote très faible. Il est temps de réveiller notre démocratie, de ne pas laisser les autres choisir à notre place, chacun doit y travailler à son niveau. La campagne a eu aussi son lot de contrevérités. Connaissez-vous un seul Sanclaudien qui ne soit pas favorable au fait de bénéficier dans notre hôpital de tous les services avec de bonnes conditions de prise en charge : urgences, chirurgie, maternité, dialyse, médecine, scanner, IRM, chimio en journée… ? Bien sûr que tout le monde y est favorable, et moi aussi, et mes colistiers aux départementales aussi. Il serait sage de rechercher la plus grande union sur ce sujet, au lieu de l’instrumentaliser, c’est la meilleure manière de le faire avancer.

Olivier BROCARD

Nous vivons un drame avec la fermeture de MBF. Oui, nous avons besoin d’industrie, oui l’injection massive d’argent public au bénéfice des constructeurs aurait dû être soumise à l’obligation d’investir pour l’avenir. Mais nous nous voulons aussi réalistes et acteurs de la mutation de nos sociétés et de nos modes de vie. La norme Euro 7 qui réglementera les niveaux d’émission des polluants à partir de 2025, si elle est votée en l’état pourrait sonner à court terme la fin du moteur thermique. L’État tente de freiner les exigences des nouvelles normes, faisant fi des 50 000 morts du fait de la pollution de l’air en France, ceci au lieu d’encourager la transformation de notre industrie et d’investir dans les technologies bas-carbone. L’occasion lui est donnée à Saint-Claude de passer aux actes, les savoir-faire et la volonté sont là, les salariés par leur combat et leur motivation sans faille l’ont démontré.

Marc CAPELLI

OPPOSITION

Le 13 juillet 2020, le Premier ministre a signé les « accords historiques du Ségur de la Santé ». 19 milliards d’euros pour relancer les investissements dans le système de santé. Applaudissons !
Ainsi, notre Agence régionale de santé dispose de 737 millions d’euros pour investir, réduire les déficits. Mais, à ce jour, la direction de l’hôpital de Saint-Claude n’a rien demandé alors que les projets abondent : nouveau scanner, IRM, extension de la dialyse, laboratoire, oncologie, etc. Rien, non plus, évidemment, pour rouvrir maternité, pédiatrie et chirurgie complète, rien pour recruter des personnels. Alors, contes de la comtesse de Ségur à dormir debout ?
En même temps, un projet de loi dit « 4 D », dans son article 24, « ouvre la possibilité aux collectivités de financer l’ensemble des établissements de santé, publics ou privés ». Quelle aubaine et quelle arnaque ! C’est la compétence de l’État de financer l’hôpital public, pas celle des communes. L’État, tranquillement, continue son pillage des collectivités locales : entre 2014 et 2020, la dotation globale de fonctionnement allouée par l’État à la Ville de Saint-Claude a été réduite de 928 244 € et celle allouée à la Communauté de communes Haut-Jura Saint-Claude de 718 914 €.
Des annonces mirifiques, des décisions désastreuses, des projets délirants : ces gens-là n’en finissent pas de nous prendre pour des cons !