Bienvenue sur le site officiel de la Ville de Saint-Claude, Haut-Jura

ASSOCIATIONS // DEMANDES DE SUBVENTIONS 2020 > EN SAVOIR PLUS

Des étudiants et des sociologues se penchent sur Saint-Claude

De mars à juin 2016, cinq étudiants en urbanisme de l’Institut d’Urbanisme de Lyon et trois sociologues de l’Université de Savoie ont sillonné Saint-Claude, questionné ses habitants et rencontré les acteurs qui y travaillent.

L’objectif ?

Ausculter la ville, diagnostiquer et proposer des projets pivots pour alimenter la réflexion des élus. Cette initiative baptisée « L’Atelier d’Urbanisme » a été proposée par le Parc Naturel Régional du Haut-Jura en partenariat avec la Ville, dans le cadre de l’Appel à Manifestation d’Intérêt régional « Revitalisation des Bourgs-Centres », porté par la Région Bourgogne-Franche-Comté. Cet appel à projet vise à accompagner les villes de la région qui, comme Saint-Claude pour le Haut-Jura, concentre les services et les commerces de leur territoire mais souffre d’une dévitalisation.

Les étudiants présentent leurs travaux en Mairie. © PNRHJ Les étudiants présentent leurs travaux en Mairie.
© PNRHJ

« Saint-Claude a tout pour réussir » : du diagnostic aux propositions

Selon Olivier CHAVANON, Maître de conférences à l’Université de Savoie, Saint-Claude possède des atouts incontestables pour redevenir une ville attractive. Un site grandiose, un patrimoine industriel et culturel rare. Citant l’expérience de la Ville de Thiers et de sa « Vallée des usines », les étudiants et sociologues présentent, par exemple, les friches industrielles de Saint-Claude comme une opportunité de développement de parcours touristique sur l’artisanat et l’industrie.

Autre atout, la ville n’a pas connu le phénomène d’étalement urbain, qui, même en zone de montagne, crée des zones pavillonnaires périphériques éloignées de centre-ville : beaucoup d’activités à Saint-Claude peuvent se faire à pied (aller travailler, faire ses courses..).

Le cœur de ville, malgré la vacance des commerces, reste animé et fréquenté. Cependant , pour que le visiteur ait envie de s’y attarder, il convient de créer plus de zones apaisées (larges trottoirs, circulation des voitures limitée ou ralentie). Le constat de l’omniprésence de la voiture fait en effet l’unanimité, surtout à cause du stationnement.

Le cadre de verdure, la présence de la rivière, donnent à la ville un cachet incontestable, même si les connexions entre la ville et la nature doivent être valorisées.

Au-delà du constat, les étudiants ont fait des propositions concrètes et précises sur des projets pivots à mettre en place à Saint-Claude.

« Au détour d’un virage et de façon très furtive, on aperçoit enfin la ville. Celle-ci est ceinturée par les montagnes, véritable écrin de verdure. La complexité du site est charmante. La ville semble à la fois pittoresque et décrépie, charmante et lugubre ».
Premier contact des étudiants avec la ville (arrivée par la Vallée de la Bienne en mars 2016).

Quelques propositions des étudiants :

• RÉINVESTIR LES RIVES
Des sentiers aménagés le long de la Bienne et du Tacon : les étudiants conçoivent un parcours continu de Gorges de l’Abîme jusqu’à la piscine du Martinet, jalonnée de pontons, plages, lieu de détente sur la rivière.

Urb'atelier : projet d'aménagement des rives de la Bienne et du Tacon

• REQUALIFIER LE COEUR DE VILLE
Redonner leur place aux espaces publics singuliers de Saint-Claude : pourquoi pas la rue du Pré sans trottoirs, la Place du 9 avril 1944 sans voitures et un vrai parvis autour de la cathédrale ?
Bien sûr, tout n’est pas à prendre évidemment pour argent comptant, mais permet de réfléchir à l’aménagement de notre ville dans un avenir plus ou moins proche.

• RÉALISER UN CIRCUIT TOURISTIQUE DES SAVOIR-FAIRE LOCAUX ET DE L’ARTISANAT
Un circuit mêlant découverte des rives, friches industrielles, artisanat vivant, dans Saint-Claude qui détient déjà le label national « Ville et Métiers d’Art ».

« Nos regards neufs se sont attachés à mettre en exergue les atouts du territoire. Faire des qualités intrinsèques à Saint-Claude des pistes pour son développement a constitué la philosophie ayant guidé notre stratégie ».
D’après le rapport des étudiants.

etudiants-rue-du-pre La rue du Pré imaginée par les étudiants.

Une guinguette Place de Château ? Une guinguette Place de Château ?

Par leur regard neuf sur la ville, leur connaissance et l’enthousiasme réel qu’ils ont eu à parcourir la ville et à échanger avec ses habitants, les étudiants et sociologues ont fait des propositions pertinentes. Si elles ne sont pas toutes réalisables à court terme, elles inspireront largement la Ville dans ses réflexions et le lancement prochain de l’étude dans le cadre de la revitalisation des Bourgs-Centres. La Municipalité tient vivement à les remercier pour leur excellent travail.

> En savoir plus : téléchargez le rapport complet des étudiants.

Articles relatifs